Les origines de la fête des mères

La fête des mères est devenue en quelques décennies un rendez vous familial incontournable. A tel point que les chrétiens ont foncé tête baissée et ont commencé à leur tour à célébrer la fête des mères. On retrouve aujourd’hui des églises évangéliques qui organisent un culte spécial «  fête des mères » ?

Pour savoir si cela est permis par Dieu nous nous intéresseront à l’origine de cette fête ?

 

Beaucoup sont persuadés que la fête des mères est une fête instituée par le gouvernement de vichy pour valoriser le rôle de la femme au foyer, s’il est vrai que cette fête a pris un nouvel élan après-guerre, il faut savoir que cette fête tire son origine dans l’antiquité lointaine.

L’histoire de la fête des mères trouve racine dans la lointaine antiquité. Le culte de la déesse mère, c’est à dire de la fécondité, peut constituer un point de départ.

Les grecs et ensuite les romains célébraient la déesse de l’aube et de l’enfantement (Mater Matuat) Cette fête se tenait le 11 juin. Par la suite les divers cultes de célébration de la fécondité ou de la mère furent ardemment combattus par l’église qui voyait d’un très mauvais œil le développement de rites païens.

 

 

Nous voulons donc rappeler que les rites païens n’ont rien à voir avec les chrétiens, si aujourd’hui beaucoup de chrétiens célèbrent cette fête ; elle était jadis combattue par les Saints.

Mélanger les choses profanes et sacrées cela s’appelle du paganisme et cela est interdit par Dieu.

Si malgré que vous êtes informés vous continuez d’agir selon le monde, sachez que vous êtes en communion directes avec des esprits impurs et que vos enfants sont inconsciemment idolâtres.

Ce n’est pas, il faut l’avouer, plaisant de voir son enfant ne pas nous dire : « Je t’aime maman ! » le jour ou toutes les mamans du monde sont sensées être gâtées, mais peu importe et n’en déplaise à certains, choisissons le camp de Dieu.

Apprenons donc à instruire nos enfants à ce sujet, s’il est vrai que l’école leur impose de faire un cadeau pour leurs mamans, nous pouvons saisir l’occasion de les remercier pour cette attention tout en leur expliquant que cela n’est pas agréable à Dieu.

 

Dieu nous aime et il veut vraiment que nous soyons sauvés, raison pour laquelle il nous conseille dans sa Parole de nous appliquer à affermir notre vocation, c’est ainsi, en effet que l’entrée dans le royaume éternel de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ nous sera pleinement accordée. (1 Pierre 1 versets 10 à 11)