Les exigences et conséquences de la consécration

Une des meilleures façons de perdre des amis et d'être rejeté est d'aller jusqu'au bout avec Dieu.

Soyez sérieux à propos des choses spirituelles, abandonnez toutes vos idoles, tournez-vous vers le Seigneur de tout votre cœur et faites en sorte que Jésus possède tout votre être, détournez les yeux des choses de ce monde ... Et vous deviendrez soudain un fanatique religieux, aux yeux des gens ! Vous devez alors vous attendre au pire rejet que vous ayez jamais connu.


Quand vous étiez tiède, que vous aviez une certaine forme de piété mais sans puissance - vous n'étiez ni trop saint ni trop pécheur - vous ne dérangiez personne, pas même le diable. Tout était calme, vous étiez accepté. Vous n'étiez qu'un parmi de nombreux croyants tièdes.


Mais vous avez changé. Vous avez faim de Dieu maintenant. Vous avez été convaincu de péché et vous êtes incapables de "jouer au chrétien". Vous vous êtes repenti, et vous vous êtes tourné vers le Seigneur de tout votre cœur. Les idoles ont disparu. Vous avez commencé à fouiller dans la parole de Dieu. Vous n'êtes plus à la recherche des choses matérielles : vous êtes obsédé par Jésus. Vous êtes arrivé à un niveau élevé de discernement et vous commencez à voir dans l'église des choses qui ne vous ennuyaient pas avant. Vous entendez prêcher en chaire des idées qui vous brisent le cœur. Vous voyez des chrétiens céder à la tentation du compromis, comme vous le faisiez autrefois. C'est pourquoi cela vous fait si mal. Vous êtes maintenant réveillé, vous avez changé de direction, vous êtes brisé et vous avez un esprit repentant. Dieu vous a donné un fardeau pour l'Eglise.


Quand le Saint-Esprit m'a réveillé, il y a des années de cela, j'ai commencé à comprendre Son appel à la sainteté, et je me suis mis sérieusement à marcher dans la vérité. Sa parole est devenue vivante pour moi, et j'ai alors vu des choses que je n'avais jamais vues auparavant. J'ai voulu en faire part à tout le monde. J'ai appelé des pasteurs au téléphone, et je leur ai raconté ce que Dieu me disait. Avec ceux qui venaient me voir dans mon bureau, je pleurais, je sortais ma Bible et je leur montrais les vérités glorieuses qui parlaient d'un cœur pur et de l'abandon complet. Je croyais qu'ils le comprendraient, eux aussi. Je croyais qu'ils aimeraient la Parole et prieraient avec moi afin de recevoir une nouvelle effusion de l’Esprit de Dieu. Au lieu de cela, la plupart d’entre eux se sont contentés de me faire un clin d’œil. Ils ont dit des choses du genre : "Etes-vous sûr de ne pas exagérer un peu ?" ou bien alors "C'est un peu trop fort pour moi". Plus je recherchais Dieu, moins je les voyais. C'était comme si on me jetait de l'eau froide à la figure. Ils ne voulaient pas en entendre parler.


Si cela vous arrive depuis que Dieu vous a réveillé, sachez que vous n'êtes pas le seul dans ce cas. Je veux vous montrer et vous avertir avec la Parole de Dieu à quoi vous attendre si vous avez l'intention d'aller jusqu'au bout avec Dieu. Vous pouvez vous attendre à trois réactions :

  1.  

  2. Vous serez rejeté;
  3.  

  4. Vous serez chassé au loin;
  5.  

  6. Vous serez lapidé.

Jésus a averti ses disciples : "Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui; mais parce que vous n'êtes pas du monde, et que Je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela, le monde a de la haine pour vous" (Jean 15/19).


Montrez-moi un croyant qui aime la vérité et qui y obéit. C'est quelqu'un que l'église tiède s'apprête à rejeter et à persécuter. Si vous renoncez à ce monde, les gens vous abandonneront. Jésus a eu beaucoup de disciples, jusqu'à ce que les gens comprennent que ce qu'Il prêchait était difficile et exigeait beaucoup d'eux. Tous ceux qui aimaient les miracles ont entendu ce qu'Il réclamait. Ils l'ont alors abandonné en disant: "C'est trop difficile, qui peut l'accepter ?". Jésus s'est ensuite tourné vers les douze et leur a demandé : "Allez-vous partir vous aussi ?" ou bien "Est-ce que Ma parole est trop difficile pour vous ?" Pierre a répondu : "Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle" (Jean 6/68). Pierre et les douze ne voulaient pas partir, parce qu'ils aimaient la parole que les gens trouvaient trop difficile, trop exigeante. Elle produisait en eux des valeurs éternelles. Ils voulaient rester fidèles à la vérité, quel que soit le prix à payer.


Voilà la question que chaque chrétien doit affronter dans ces derniers jours : allez-vous vous détourner de la vérité qui vous convainc, la vérité qui dénonce votre péché, qui ôte, corrige et détruit vos idoles? La vérité qui vous appelle à détourner les yeux des choses de ce monde, de vous mêmes et du matérialisme ? Ou bien allez-vous vous tourner vers la prédication douce, rassurante, qui vous chatouille agréablement les oreilles en prétendant que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes?

Allez-vous permettre au Saint-Esprit de vous sonder ? De vous révéler ce qu'Il veut ?


La vérité libère. Elle vous rend libre des sermons morts, des pasteurs mortels, des traditions mortes, des doctrines de démons. Libre des assemblées qui se détournent de la vérité parce que cela fait soi-disant preuve d'un manque d'amour. Ceux qui aiment la vérité et veulent y obéir veulent également s'approcher de la lumière, afin que chaque action secrète soit révélée.

Jésus a dit : "Car quiconque fait le mal a de la haine pour la lumière et ne vient pas à la lumière de peur que ses œuvres ne soient réprouvées; mais celui qui pratique la vérité vient à la lumière, afin qu'il soit manifeste que ses œuvres sont faites en Dieu" (Jean 3/20). La vérité révèle toujours ses secrets.

Quand Jésus a commencé à dévoiler leurs péchés secrets, les juifs pieux ont cherché à le tuer. Jésus a dit : "Je sais que vous êtes la descendance d'Abraham; mais vous cherchez à me faire mourir, parce que ma parole ne trouve pas de place en vous (...) Mais maintenant, vous cherchez à me faire mourir, moi, un homme qui vous ai dit la vérité que J’ai entendue de Dieu" (Jean 8/37, 40). "Celui qui est de Dieu écoute les paroles de Dieu. Vous n'écoutez pas, parce que vous n'êtes pas de Dieu" (Jean 8/47).


De nos jours, il y a des foules de chrétiens qui n'aiment pas la vérité. Dieu dit que cela est dû au fait qu'ils commettent en secret le péché. Ils "prennent plaisir à l'injustice".Ces gens qui sont amateurs d'injustice, de plaisir et de compromis, vont être terriblement déçus Comme les juifs de l'époque de Jésus, ils sont absolument convaincus qu'ils voient. Ils croient être les enfants de Dieu et rejettent vigoureusement toute parole qui révèle leurs convoitises et leurs péchés secrets. Une chose autre que la vérité occupe et gouverne leur cœur. Ils n'embrassent pas la vérité comme une perle précieuse. Au lieu de cela ils abritent et protègent un plaisir caché, un péché secret.


Comprenez-le bien. Ceux qui vous rejettent et vous abandonnent à cause de la vérité ont une raison très sérieuse de le faire. Ils vous considèrent comme une menace pour ce qui leur est cher. Votre vie "mise à part" est un reproche pour leur tiédeur et leur compromis.

Jésus a donné cet avertissement : "Ils vous excluront des synagogues; et même, l'heure vient où quiconque vous fera mourir pensera offrir un culte à Dieu" (Jean 16/2). Jésus disait en effet : "Je vous ai parlé ainsi pour que vous ne soyez pas scandalisés ? ne soyez pas surpris quand l'église tiède vous chassera, parce qu'ils ne connaissent ni moi, ni mon Père ?"


Si vous avez l'intention d'aller jusqu'au bout avec Christ, vous devez être prêts à supporter maints reproches. "Car c'est pour Toi que je supporte le déshonneur, que la confusion couvre mon visage; je suis devenu un inconnu pour mes frères, un étranger pour les fils de ma mère. Car le zèle de Ta maison me dévore, et les propos déshonorants de ceux qui Te déshonorent tombent sur moi" (Psaume 69/8). Ce texte nous parle surtout des souffrances de Christ, mais nous devons vivre dans ce monde comme il y a vécu Lui-même. S'ils L'ont persécuté et attaqué, ils agiront de même avec tous ceux qui sont morts à leur propre nature. Qui a jeté l'opprobre sur Christ ? Qui a répandu la honte sur Lui et sali Son nom ? Ceux qui fréquentent l'église mais qui cherchent surtout à plaire aux hommes.


Chasser des chrétiens consacrés est la plus grande faveur qu'une église centrée sur l'homme puisse leur faire. J'ai l’impression d'entendre des chrétiens dire "Mon église est morte. Je n'aime pas ce qui s'y passe, mais Dieu m'a placé ici. Je vais rester et essayer de changer la situation". Cela peut être dangereux, et ce n'est pas biblique. Nous devons nous éloigner de tout ce qui a un rapport avec Babylone. Il se peut que les traditions vous retiennent. Il se peut que vous ne soyez pas aussi prêts que vous le croyez à aller jusqu’au bout avec Dieu. Ou alors vos anciens amis vous retiennent.


Dans chaque ville où il se trouvait, Paul allait à la synagogue "selon sa coutume". Il prêchait aux membres aveugles de la synagogue qui n'avaient pas changé depuis l'époque d'Esaïe : "... Car je vais faire en vos jours une œuvre, une œuvre que vous ne croiriez pas si on vous la racontait" (Actes 13/41). Paul a essayé de son mieux de les convaincre, espérant qu'ils l'écouteraient, mais il a fini par entendre la prophétie d'Esaïe résonner en lui : "une œuvre que vous ne croiriez pas si on vous la racontait". Ecoutez bien cet avertissement. Faites comme Paul et allez vous-en. Il "secoua contre eux la poussière de ses pieds".Paul a dit à ces juifs religieux : "... C'est à vous d'abord que la parole de Dieu devait être annoncée; mais, puisque vous la repoussez, et que vous ne vous jugez pas dignes de la vie éternelle, voici, nous nous tournons vers les païens" (Actes 13/46).


Si vous êtes membre d'une assemblée qui a entendu la vérité et s'en est détournée, quittez-la. Partez rapidement, car sinon, ce sont vos enfants qui risquent de devenir rétrogrades. Ne dites pas "mes enfants y ont des amis". Ils peuvent aussi grandir sans conviction de péché, à cause du manque de puissance de cette église, ou parce que Dieu en est absent. Vous n'allez pas changer quoi que ce soit en restant, mais il se peut au contraire que ce soit l'atmosphère qui vous change. Comment la lumière peut-elle fraterniser avec l'obscurité ? "C'est pourquoi, sortez du milieu d'eux, et séparez-vous, dit le Seigneur, et Moi Je vous accueillerai". (2 Corinthiens. 6:17)

 

Par David Wilkerson