L'appât du diable

J’ai entendu parler d’une méthode très intéressante dont les tribus d’Afrique du Nord se servent pour attraper les singes. Le chasseur vide une calebasse et y perce dans le côté un trou juste assez grand pour qu’un singe puisse y introduire la main. Il remplit ensuite la calebasse d’arachides et l’attache à un arbre. Attiré par l’odeur du contenu, le singe plonge sa main à l’intérieur et saisit les arachides. Aussi longtemps qu’il serre son poing sur les friandises convoitées, il ne peut pas retirer sa main, car le trou est trop petit. Si seulement il desserrait son poing et laissait là le trésor convoité, il pourrait s’échapper. Mais parce qu’il ne veut pas le faire, il se fait capturer par le chasseur. En fait, il se prend lui-même au piège.

Satan se sert d’une méthode semblable pour prendre au piège aussi bien des chrétiens que des non-chrétiens. Il les incite à s’emparer d’un nombre de plus en plus grand de choses de ce monde qui, s’imaginent-ils, leur apporteront la sécurité. Aussi longtemps qu’ils les retiennent avec tenacité et refusent de les lâcher, ils sont esclaves de ces possessions matérielles et temporaires. Il n’est pas surprenant que l’apôtre Jean ait donné l’exhortation suivante: " N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui " (1 Jean 2:15). La Bible dit : " Le monde passe, et sa convoitise aussi; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement " (1 Jean 2:17).

N’oubliez pas ce qui arrive aux singes.

Ne vous laissez pas tromper par l’appât du diable!