Que se cache t-il rééllement derrière la journée de la femme?

Depuis 1977 la France et beaucoup d’autres pays célèbrent le 8 Mars, la journée Internationale de la Femme.

Elle trouve son origine dans les manifestations de femmes début du XXè siècle en Europe et aux USA, réclamant l’égalité des droits, de meilleures conditions de travail et le droit de vote.

La journée internationale des droits de la femme fait partie des 87 journées internationales initiées et reconnues pas l’ONU. C’est une journée de manifestations à travers le monde, l’occasion de revendiquer l’égalité homme/ femme.

Aujourd’hui pratiquement tout le monde adhère activement ou passivement au féminisme, et même si certaines causes défendues sont de vraies valeurs humaines voire chrétiennes (tels que le respect du corps de la femme, les oppositions aux violences conjugales faites aux femmes), il n’en demeure pas moins vrai que ce mouvement est purement d’origine charnelle pour ne pas dire satanique, puisqu’il a fait de la femme actuelle tout le contraire de ce que Dieu attendait d’elle.

Il faut tout de même reconnaître que certains points sont réels et biens relevés tels les salaires inférieurs des femmes pour un même travail fourni, il s’agit cependant d’une stratégie pour faire passer la pilule. Pendant que ce mouvement défend les violences faites aux femmes, les bas salaires des femmes, il en profite pour dire vous n’êtes en rien différente de l’homme, vous avez le droit de choisir, de faire ce que vous voulez même si votre mari en décide autrement.

Très clairement, la journée de la femme est une journée consacrée à la Rébellion, à la liberté à la révolution sexuelle de la femme.

Cette rébellion s’est exprimée, par des coupes à la garçonne, par les tenues masculines, ou de plus en plus sexy et courtes, par les sorties en Discothèque, par le changement de copains, par la perte de l’envie pour une femme d’être mariée, par l’avortement, par la prise d’une contraception.

Nous chrétiens, peuple de Dieu, pouvons-nous adhérer à une telle chose ?

S’il est vrai que certaines lois nous concernent directement et arrangent même notre quotidien Le Seigneur nous met en garde en nous rappelant que bien que n’étant pas du monde que nous étions toujours dans le monde, raison pour laquelle il nous est interdit de nous rebeller contre Dieu, contre la hiérarchie qu’Il a instaurée et donc contre l’homme.

Si je peux effectivement au regard de la loi jouir de mon salaire, est-il sage pour une chrétienne d’être égoïste et de ne pas laisser son mari utiliser aussi cet argent ?

Devons-nous laisser toutes ces pensées féministes nous envahir ?

Aujourd’hui les gardes de robe des chrétiennes sont imprégnées de ce mouvement, visant à être l’égale de l’homme, si bien que celles qui se disent chrétiennes portent le pantalon et cela maintenant même pour aller au culte. Préférant écouter de faux enseignants qui leur expliquent que Dieu ne parlait pas des pantalons dans Deutéronome 22v5 puisqu’ils n’existaient pas encore, alors que l’histoire même démontre que ce vêtement d’homme, créé uniquement pour les hommes, a été utilisé comme signe revendiquant l’égalité des sexes.

Si grâce à Dieu le salut est offert à tous, il n’en demeure pas moins que des différences existent entre l’homme et la femme, ils n’ont pas le même rôle, ni la même fonction ici-bas.

 La femme est-elle vraiment la grande gagnante du féminisme ?

En observant la société, je me demande si la Femme est sortie si victorieuse que cela du féminisme. Ce qui me fait repenser à cette petite histoire, j’avais vu dans un film un homme intelligent qui n’ayant pas beaucoup d’argent et voulant boire du jus d’orange, lança au barman « je te parie 5 centimes que je peux boire autant de jus d’oranges que tu sauras en presser » ; de là le barman commence à presser puis presser encore des oranges…20 oranges après l’homme rassasié lui : «  j’abandonne chef tu as gagné » et de là il lui envoie la pièce de 5 centimes…le Barman tout content brandit son trophée et en voyant rire les gens autour de lui commence à réaliser comment il s’est fait avoir…(20 oranges pour 5 centimes).

Pour moi le féminisme c’est un peu la même chose, on nous a vanté les trophées (la liberté, l’émancipation) mais au final la femme moderne souffre beaucoup, et les chrétiennes qui sont tombées dans ce piège se sont considérablement éloignées de Dieu.

Au-delà de cet aspect spirituel qui est de loin le plus important, c’est toute la société qui souffre, l’homme ne connaît plus sa place, n’a plus de juste autorité, il ne connaît plus la galanterie et à coté de cela la femme qui fait semblant d’être heureuse déplore le manque de romantisme exacerbé de l’homme.

N’avez-vous pas remarqué comme le féminisme a bouleversé toute notre société, les taux de divorces ont augmenté en parallèle des lois prônant l’émancipation.

Posons-nous la question les femmes sont-elles plus heureuses qu’autrefois ? Combien d’entre elles finissent leur vie seules sans personne pour les assister ? Sans Dieu il n’y a pas de véritable bonheur, des journées d’un apparent bonheur, quelques heures instables de joie mais jamais de véritable bonheur.

 Aujourd’hui la femme chrétienne même mariée se vente de disposer de son corps librement, or, Dieu a dit que le corps de la femme appartient au mari comme celui du mari appartient à la femme. (1 Cor 7 v 4)

La journée internationale des droits de la femme est donc une abomination aux yeux de Dieu, puisqu’elle pousse la femme à se comporter comme une rebelle, comme un homme, enfin bref comme une femme sans valeur.

Nous vous encourageons à respecter la Voie de l’Eternel, car la voie des rebelles n’est que ruine et désolation.

Femmes de Dieu soumettez-vous au Seigneur, et à vos maris, et vous, maris ne traiter pas vos femmes comme étant des inférieures soyez chefs dans vos demeures dans l’amour le respect et la justice, en n’oubliant pas que vous avez Jésus-Christ comme chef au-dessus de vous. ( Ephésiens 6 verset 9 b)

Satan essaie encore une fois de dérouter le peuple de Dieu, certaines habitudes sont parfois tellement encrées en nous que l’on imagine difficilement être en état de rébellion. Cependant sachez que Dieu vous aime encore et qu’il est encore temps de changer pour devenir une vraie femme de valeur.

Dans l’éducation de vos  filles, il faudra lutter contre la pensée féministe qui domine notre société pour les aider à devenir de véritables servantes de Dieu.

 Que Dieu vous bénisse !

A bientôt.