L'habillement et la conduite de la femme chrétienne

L’HABILLEMENT ET LA CONDUITE

DE LA FEMME CHRÉTIENNE

Bien-aimés(es) frères et sœurs dans le Seigneur, que la paix et la grâce de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ soient avec vous.

Aujourd’hui, dans nos assemblées, on a l’impression que les jours de cultes sont devenus des jours où chaque chrétien vient exposer « sa richesse matérielle et vestimentaire ».

Ainsi, à ces occasions, on porte des costumes très chics et chères, des robes et autres vêtements de grands couturiers, on affiche volontiers ses bijoux : « montres de luxe, bagues en métaux précieux, colliers de grand luxe, chaussures de luxe, etc. ».

Et la coiffure n’est pas en reste. Ainsi, on se coiffe à la dernière coupe à la mode dans le monde, on se coiffe comme les stars du monde qui incitent des milliers de gens à la prostitution et à l’idolâtrie.

Hommes et femmes dits chrétiens, sont dans la même folie du « m’as-tu vu ? », et ce sont principalement leurs pasteurs qui les entraînent dans cette voie de perdition.

Dans cet enseignement nous commencerons par parler de ce qui concerne principalement la femme chrétienne, au sujet de l’habillement et de la conduite que lui commande d’adopter la Parole de Dieu.

L’enseignement sur l’habillement et la conduite des hommes chrétiens fera par la grâce de Dieu l’objet d’un prochain enseignement, afin d’être complet.

Nous commencerons donc par parler de :

L’HABILLEMENT DE LA FEMME CHRÉTIENNE :

Dans un premier temps il convient de donner une brève définition de ce que la Parole de Dieu entend par « femme chrétienne ».

Selon 1 Timothée 2 ; 10, une femme chrétienne est une femme qui déclare respecter Dieu.

Cet enseignement s’adresse donc à toutes celles qui ont le souci de respecter Dieu, à toutes celles qui veulent être agréables à Dieu.

Nous savons tous que notre habit reflète souvent ce que nous sommes réellement, la façon dont nous nous percevons, et l’image que nous voulons donner de nous aux autres.

Par l’habit, on distingue quelqu’un qui est un temps soit peu sérieux, de quelqu’un qui ne l’est pas du tout.

Par l’habillement d’une femme, on peut imaginer sa personnalité, on peut aisément se faire une image de ce qu’elle est. Si c’est une mondaine, une prostituée, une riche, une pauvre, une personne soignée ou qui est bordélique, une femme légère ou pudique et vertueuse, etc.

Même si l’habillement n’est pas le seul facteur probant pour déterminer qui est une personne, il est en tout cas le premier élément qui nous donne une idée de la personne à qui nous avons à faire. D’ailleurs nous savons par exemple qu’une personne qui va à un entretien d’embauche en jogging ou en jeans montre qu’il n’est pas sérieux. Et ça les recruteurs le remarque très vite croyez-moi.

Mais que nous dit la Parole au sujet de l’habillement de la femme chrétienne ?

L’habillement en lui-même peut aussi englober en plus du vêtement : la coiffure, le maquillage, le port de bijoux, le port de chaussures.

L’Apôtre Paul dans 1 Tim 2 ; 9-10 dit : « Je désire aussi que les femmes s’habillent d’une façon décente, avec modestie et simplicité ; qu’elles ne s’ornent ni de coiffures compliquées, ni de bijoux d’or, ni de perles, ni de vêtements luxueux, mais d’actions bonnes, comme il convient à des femmes qui déclarent respecter Dieu. ».

Chères sœurs dans le Seigneur, mettez-vous en pratique cette Parole de l’Esprit-Saint, qui a parlé au travers de l’Apôtre Paul ?

Quand je regarde les vidéos de cultes de certaines assemblées sur le net, quand je regarde certaines assemblées là où je vis, je suis triste. Je suis désolé quand je vois des mères de famille avec des coiffures mondaines, je suis désolé quand je vois des femmes qui déclarent respecter Dieu se teinter les cheveux en rouge, vert, jaune, noir, etc., je suis désolé de voir des jeunes filles avec des coiffures bizarres qui sont la création de stars mondaines.

Dans les assemblées d’aujourd’hui on voit de tout : des coiffures à étages, des femmes qui se rasent un côté de la tête et qui coiffent l’autre côté; des femmes à qui Dieu a donné de courts cheveux mais qui rajoutent des cheveux naturels ou synthétiques (les bréziliennes, les indiennes et autres mèches) par complexe ou pour suivre une certaine mode. Ces femmes signifient donc à Dieu qu'IL ne les a pas bien créé : IL a omit de leurs donner de longs cheveux?

Des exemples de dérives au niveau des coiffures des femmes chrétiennes il y'en a des masses, mais nous ne citerons que ceux ci-dessus.

Je suis triste quand je vois des mères et des jeunes filles s’habiller comme des prostituées.

Elles incitent les hommes au péché de la convoitise, de l’adultère, de la débauche, de la fornication.

Elles mettent des vêtements qui ressortent généreusement les formes de leur corps, qui dévoilent parfois même des parties de leur corps comme la poitrine, les seins, le dos, le ventre, les cuisses, les fesses, etc.

Que dire du maquillage. Ah mes soeurs!!!

On voit des soeurs de toutes les couleurs: rouges, vertes, fluo, arc en ciel, etc.

Beaucoup de soeurs utilisent un véritable arsénal de séduction: les faux ongles, les faux cils, les poudres de maquillage, les crayons de maquillage, etc.

Beaucoup de soeurs sont artificielles tant à l'extérieure de leur corps qu'à l'intérieur et ça aussi c'est triste.

Dans les assemblées de cette génération, les femmes font le contraire de la parole de Dieu, et c’est bien dommage.

Que dire des bijoux ? On assiste là aussi dans les assemblées à un mépris de la Parole de Dieu. On y voit des femmes ornées de bijoux d’or, de perles précieuses et les femmes les plus en vue sont celles qui mettent en évidence leurs bijoux les plus gros, ou/et en plus grand nombre.

Ceci vaut aussi pour les vêtements. Dans les assemblées on ne met que des vêtements de luxe, des chaussures de luxe, le but étant d’être la mieux vêtue, d’être comme on le dit dans le monde : «fashion ».

Certains pasteurs agents de Satan enseignent à ces femmes qu’elles doivent s’habiller comme des riches si elles veulent être riches, parler comme des riches, vivre déjà comme les riches, marcher comme les riches avant d’entrer dans « la promesse de prospérité que Dieu leur a faites. ». ÉVANGILE INSPIRÉ DES DÉMONS!

Mais ces pasteurs auront le sort qu’ils méritent, ils ne travaillent que pour leur ventre et égarent bien des gens. LE JUGEMENT PROCHAIN DE DIEU EST POUR TOUS CEUX DE CES INSTRUMENTS D’ÉGAREMENT DE SATAN QUI NE SE SERONT PAS REPENTIS. LEUR CHATIMENT SERA Á LA HAUTEUR DE LEUR BLASPHÈME CONTRE LE MERVEILLEUX NOM DE JÉSUS-CHRIST QUE NOUS PORTONS AVEC FIERTÉ ET RECONNAISSANCE Á DIEU.

Chères sœurs en Christ, l’Evangile de Christ est un évangile de modestie, d’humilité et de simplicité. L’Evangile de Christ n’est pas un évangile qui prône le culte de l’apparence extérieure, mais plutôt celui du perfectionnement de l’homme intérieur.

Dans les assemblées, dans vos maisons, dans votre lieu de travail, dans la rue, dans quelque endroit où vous êtes emmenées à aller ou à être : « habillez-vous de manière à ne choquer ni les païens, ni vos frères et sœurs dans la foi.

Coiffez-vous de manière simple, sans artifice et en utilisant uniquement vos cheveux naturels car DIEU VOUS les A DONNÉ COMME VOILE C’EST Á DIRE TRÈS CLAIREMENT COMME PARURE (1 Cor 11 ; 15). Vous n’avez donc pas besoin de quelque(s) rajout(s) que ce soit, contentez-vous de ce que Dieu vous a donné, soyez-en fières et remerciez-le pour tout ce qu’IL vous a donné.

N’ayez pas la folie des grandeurs et ne vous livrez pas/plus au culte du paraître.

Ne vous parez pas de bijoux d’or, ni de perles, ni de vêtements luxueux, et au lieu de gaspiller votre argent pour des richesses qui ne durent pas, utilisez votre argent pour faire du bien aux membres de votre famille et ensuite aux pauvres de votre communauté. Amassez-vous donc ainsi, des richesses dans les cieux là où la rouille et les vers ne peuvent entrer et là où les voleurs ne peuvent pénétrer. »

Chères sœurs soyez naturelles. Abandonnez le maquillage, car vous ne devez plaire qu’à Dieu et à votre mari uniquement. Si vous n’êtes pas encore mariées, au temps de Dieu celui qui a été choisi par Dieu pour être votre mari viendra à vous ou vous à lui selon le plan de Dieu.

Chères mères, chères sœurs, soyez simples. Parez-vous de bonnes œuvres.

Votre beauté extérieure est éphémère, elle ne dure qu’un peu de temps. Mais votre beauté intérieure se renouvelle chaque jour et elle dure toujours.

En effet il est écrit : « Le charme est trompeur, la beauté passagère, seule une femme soumise au Seigneur est digne d’éloge. Que l’on récompense sa peine ! Que l’on chante ses mérites sur les places publiques. » (Proverbes 31 ; 30-31). Que les païens ne vous reconnaissent pas comme étant des leurs, mais comme des femmes vertueuses, des femmes de valeur (précieuses) et de valeurs (ayant des valeurs chrétiennes) soumises à Dieu.

Que dans l’assemblée des saints, on loue vos mérites et ainsi, soyez des modèles pour vos enfants et pour la génération après vous.

Et qu’au jour de la remise des récompenses, Dieu vous récompense pour votre peine.

Prenez donc la peine de cherchez et d’aspirez à ce qui est éternel et n’offrez pas de culte à ce qui est là aujourd’hui mais qui va disparaître demain.

C’est ce que Pierre enseigne dans 1 Pierre 3 ; 3-5.

La beauté intérieure dont la Parole de Dieu parle mes sœurs c’est votre comportement, votre conduite.

Que dit la Parole de Dieu au sujet de la conduite de la femme chrétienne ?

Ephésiens 5 ; 22-24 dit : « Femmes, soyez soumises à vos maris, comme vous l’êtes au Seigneur. Car le mari est le chef de sa femme, comme le christ est le chef de l’Eglise. Le Christ est en effet le sauveur de l’Eglise qui est son corps. Les femmes doivent donc se soumettre en tout à leurs maris, tout comme l’Eglise se soumet au Christ. ».

Femmes chrétiennes mariées, soyez-soumises à vos maris. Vos maris sont vos chefs et vous devez leur être soumises EN TOUT. Telle est l’ordre du Seigneur.

Si vous n’êtes pas soumises à vos maris, alors vous n’êtes pas non plus soumises à Christ.

Vous dites que vous êtes soumises en tout à Christ ? Alors soumettez-vous en tout à vos maris exactement comme vous vous soumettez en tout à Christ.

Dans le monde, une femme est l’égal de l’homme et peut le soumettre. Mais dans le Seigneur, ce n’est pas le cas.

- Femmes, vous devez respecter vos maris et faire ce qu’ils vous demandent de faire.

-Vous ne pouvez prendre aucune décision qui concerne votre famille, vos enfants ou vous-mêmes, ce sont vos maris qui ont la responsabilité et la charge de diriger la famille, et de prendre toutes les décisions importantes qui s'imposent. Ils sont votre tête comme Christ est la tête de l’Eglise.

Comme l’Eglise se soumet en tout à Christ son Epoux, de même, vous femmes chrétiennes, soumettez-vous en tout à vos maris.

- Vous ne pouvez et ne devez contester aucun ordre de vos maris quel qu’il soit. Femmes chrétiennes vous devez être soumises !

- Vous ne pouvez et ne devez en aucun cas faire preuve d’arrogance vis-à-vis de vos maris. Vous devez être respectueuse EN TOUTE CIRCONSTANCE.

Toute femme qui dit respecter le Seigneur doit reconnaître en ceci l’ordre du Seigneur et doit obéir à cet ordre.

Chères sœurs, imitez Sara la femme D’Abraham qui l’appelait : « mon maître ». Soyez ses filles mes sœurs et pratiquez le bien (1 Pierre 3 ; 5-6). Car le bien que Dieu vous demande n’est rien d’autre que de mettre Sa Parole en pratique.

Certaines se demanderont : quid des chrétiennes qui ont des maris qui ne sont pas chrétiens et des filles/femmes célibataires ?

La parole de Dieu est complète et donne donc une réponse pour chacun de ces cas.

Pour les chrétiennes mariées à des païens il est écrit en 1 pierre 3 ; 1-2 : « Vous de même, femmes soyez soumises à vos maris, afin que si quelques-uns d’entre eux ne croient pas à la parole de Dieu, ILS SOIENT GAGNÉS PAR VOTRE CONDUITE. DES PAROLES NE SERONT MÊME PAS NÉCESSAIRES : IL LEUR SUFFIRA DE VOIR COMBIEN VOTRE CONDUITE EST PURE ET RESPECTUEUSE. » .

Et pour les jeunes filles/femmes célibataires, la Parole de Dieu dit en Éphésiens 6 ; 1-2 : « Enfants c’est VOTRE DEVOIR DEVANT LE SEIGNEUR D’OBÉIR Á VOS PARENTS, CAR CELA EST JUSTE. « Respecte ton père et ta mère » est le premier commandement suivi d’une promesse : « afin que tu sois heureux et que tu jouisses d’une longue vie sur la terre. ».

Si des jeunes filles chrétiennes ou des femmes célibataires chrétiennes n’ont plus de parents, elles restent néanmoins soumises à la loi de Christ. En effet, elles n’ont pas de maris et ne sont donc soumises qu’à Christ seul.

Cependant elles doivent être aimables envers tous, respectueuses et elles doivent répondre à chacun de la bonne façon, comme il convient à toute personne qui dit respecter Dieu.

Ici se clôture ce volet sur l’habillement et la conduite des femmes chrétiennes. Le prochain volet si Dieu nous le permet, sera celui concernant l’habillement et la conduite des hommes chrétiens.

En guise de dernière recommandation à toutes mes chères mères, mes chères sœurs dans la foi en Christ, ayez une bonne conduite afin qu’on ne fasse pas insulte au beau nom que vous portez : « celui de Jésus-Christ ».

Respectez-vos maris en toutes circonstances et soyez leurs soumises en tout.

Tant qu’ils ne vous demandent pas de mettre votre vie ou votre salut en danger, obéissez-leurs.

Abandonnez tout artifice, soyez simples et revêtez-vous plutôt d’une belle parure intérieure : une conduite agréable à Dieu.

Soyez douces et aimables envers tous.

Car vous aussi, vous avez été appelé par notre Seigneur à recevoir avec vos maris la vie éternelle.

Alors soumettez-vous à Dieu, à sa parole et Il vous élèvera.

Que l’amour et la Paix de Jésus soit avec vous mes sœurs dans le Seigneur.

Amen.