l'Église de Pergame, mondanité et hérésie

 

 

Écris à l’ange de l’Église de Pergame : Voici ce que dit celui qui a l’épée aiguë, à deux tranchants : Je sais où tu demeures, je sais que là est le trône de Satan. Tu retiens mon nom, et tu n’as pas renié ma foi, même aux jours d’Antipas, mon témoin fidèle, qui a été mis à mort chez vous, là où Satan a sa demeure. Mais j’ai quelque chose contre toi, c’est que tu as là des gens attachés à la doctrine de Balaam, qui enseignait à Balak à mettre une pierre d’achoppement devant les fils d’Israël, pour qu’ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles et qu’ils se livrent à la débauche. De même, toi aussi, tu as des gens attachés pareillement à la doctrine des Nicolaïtes. Repens-toi donc ; sinon, je viendrai à toi bientôt, et je les combattrai avec l’épée de ma bouche. Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises : À celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc ; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n’est celui qui le reçoit. Apocalypse 2: 12-17

 

Pergame "une ville sans pareille dans toute l’Asie Mineure pour son idolâtrie". Derrière la cité s’élevait une colline, haute de trois cents mètres, et couverte de temples païens. Célèbre entre tous, se dressait l’immense autel de Zeus, sur une plate-forme taillée dans le roc. Le culte de l’empereur s’implanta à cet endroit plutôt qu’à Éphèse et à Smyrne, de sorte que Pergame finit par en devenir le centre en Asie. C’est pourquoi cette Église était censée demeurer là où "est le trône de Satan" (verset 13) ; de là venaient les difficultés très particulières que rencontraient les chrétiens de Pergame.

Pour beaucoup de gens dans l’Église d’aujourd’hui, le terme mondain a un côté vieillot et démodé. Ils l’associent à l’interdiction de faire certaines choses comme danser, aller au cinéma ou jouer aux cartes.
L’Église conviviale, indépendante et axée sur le marché qu’on connaît actuellement ne prêche par beaucoup contre la mondanité.
Pour ne pas risquer de mettre les non-croyants (sans compter bon nombre de croyants) mal à l’aise, on évite ce sujet qu’on perçoit comme une mauvaise stratégie de marketing.


 la Bible n’hésite pas à condamner la mondanité pour le péché grave qu’elle est. La mondanité, c’est toute préoccupation ou tout intérêt pour la vie temporelle qui pousse à placer tout ce qui est périssable avant ce qui est éternel. Étant donné que les croyants ne sont pas du monde,

 

"Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui ; mais parce que vous n’êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait." Jean 15:19

 

ils ne doivent pas agir comme s’ils en étaient. Ce devoir, l’apôtre Paul l’a décrit ainsi : « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait »

 

"Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait."  Romains 12:2

 


Étant donné qu’ils ont été rachetés par la grâce de Dieu, les croyants sont appelés à « renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété » .

 

"Elle nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété," Tite 2:12

 

Selon Jacques, « [la] religion pure et sans tâche …  consiste à …  se préserver des souillures du monde » ,

 

 "La religion pure et sans tache, devant Dieu notre Père, consiste à visiter les orphelins et les veuves dans leurs afflictions, et à se préserver des souillures du monde." Jacques 1:27

 


car "’amour du monde est inimitié contre Dieu [.] Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu". 

 

"Adultères que vous êtes ! ne savez-vous pas que l’amour du monde est inimitié contre Dieu ? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu."  Jacques 4:4

 


L’apôtre Jean présente aussi on ne peut plus clairement le devoir qu’a le croyant d’éviter de se conformer au monde :

       "N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui ; car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde. Et le monde passe, et sa convoitise aussi ; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement."
1Jean 2:15-17.

 

1 Jean 2:15  "N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui ;"
1 Jean 2:16  "car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde."
1 Jean 2:17  "Et le monde passe, et sa convoitise aussi ; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement."

 

Même si beaucoup de gens dans le monde chrétien d’aujourd’hui font peu de cas de la doctrine, et qu’on perçoit l’erreur biblique et théologique comme étant sans importance, ce n’est pas ainsi que le Seigneur de l’Église voit les choses.
Notre Seigneur reproche à quiconque dans son Église s’attache à l’erreur d’agir de la sorte. Tragiquement, le reste de l’Église tolère ces enseignants de l’erreur plutôt que de les confronter et, s’ils refusent de se repentir, de les bannir de l’Église, voir Tite 3:10, 11:

 

Tite 3:10  "Eloigne de toi, après un premier et un second avertissement, celui qui provoque des divisions,"
Tite 3:11  "sachant qu’un homme de cette espèce est perverti, et qu’il pèche, en se condamnant lui-même."

 

Comme c’est le cas pour beaucoup d’Églises aujourd’hui, l’Église de Pergame néglige d’obéir au mandat biblique qui consiste à appliquer les mesures disciplinaires qui s’imposent, voir Matthieu 18:15-18.

 

"Matthieu 18:15   Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère."
Matthieu 18:16  "Mais, s’il ne t’écoute pas, prends avec toi une ou deux personnes, afin que toute l’affaire se règle sur la déclaration de deux ou de trois témoins."
Matthieu 18:17  "S’il refuse de les écouter, dis-le à l’Église ; et s’il refuse aussi d’écouter l’Église, qu’il soit pour toi comme un païen et un publicain."
Matthieu 18:18  "Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel."

 


Christ se préoccupe de deux hérésies que l’Église de Pergame tolère : l’une associée à un personnage de l’Ancien Testament et l’autre à un personnage du Nouveau Testament. Premièrement, certains suivent la doctrine de Balaam. L’histoire de Balaam, prophète notoire de l’Ancien Testament dont les services étaient à louer, se trouve dans les chapitres 22 à 25 du livre des Nombres. Redoutant les Israélites en raison de ce qu’ils ont fait aux Amoréens, Balak, roi de Moab, a engagé Balaam pour les maudire. Après avoir tenté en vain à trois reprises de maudire Israël, Balaam a conçu un autre plan. Étant donné qu’il n’arrivait pas à les maudire, il a décidé de les corrompre en [enseignant] à Balak à mettre une pierre d’achoppement devant les fils d’Israël, pour qu’ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles et qu’ils se livrent à la débauche. Il a comploté de se servir des femmes moabites pour qu’elles obtiennent des Israélites par la ruse qu’ils se conduisent comme le monde impie qui les entourait, en se livrant à l’immoralité et à l’idolâtrie (Nombres 25; 31:16). 

 

Nombres 25:1  "Israël demeurait à Sittim ; et le peuple commença à se livrer à la débauche avec les filles de Moab."
Nombres 25:2  Elles invitèrent le peuple aux sacrifices de leurs dieux ; et le peuple mangea, et se prosterna devant leurs dieux.
Nombres 25:3  Israël s’attacha à Baal-Peor, et la colère de l’Eternel s’enflamma contre Israël."
Nombres 25:4  ""L’Eternel dit à Moïse : Assemble tous les chefs du peuple, et fais pendre les coupables devant l’Eternel en face du soleil, afin que la colère ardente de l’Eternel se détourne d’Israël."
Nombres 25:5  Moïse dit aux juges d’Israël: Que chacun de vous tue ceux de ses gens qui se sont attachés à Baal-Peor."
Nombres 25:6 "Et voici, un homme des enfants d’Israël vint et amena vers ses frères une Madianite, sous les yeux de Moïse et sous les yeux de toute l’assemblée des enfants d’Israël, tandis qu’ils pleuraient à l’entrée de la tente d’assignation."
Nombres 25:7  "A cette vue, Phinées, fils d’Eléazar, fils du sacrificateur Aaron, se leva du milieu de l’assemblée, et prit une lance, dans sa main."
Nombres 25:8  "Il suivit l’homme d’Israël dans sa tente, et il les perça tous les deux, l’homme d’Israël, puis la femme, par le bas-ventre. Et la plaie s’arrêta parmi les enfants d’Israël.
Nombres 25:9  "Il y en eut vingt-quatre mille qui moururent de la plaie.""
Nombres 25:10  "L’Eternel parla à Moïse, et dit:"
Nombres 25:11 " Phinées, fils d’Eléazar, fils du sacrificateur Aaron, a détourné ma fureur de dessus les enfants d’Israël, parce qu’il a été animé de mon zèle au milieu d’eux ; et je n’ai point, dans ma colère, consumé les enfants d’Israël."
Nombres 25:12  "C’est pourquoi tu diras que je traite avec lui une alliance de paix."
Nombres 25:13  "Ce sera pour lui et pour sa postérité après lui l’alliance d’un sacerdoce perpétuel, parce qu’il a été zélé pour son Dieu, et qu’il a fait l’expiation pour les enfants d’Israël."
Nombres 25:14  "L’homme d’Israël, qui fut tué avec la Madianite, s’appelait Zimri, fils de Salu ; il était chef d’une maison paternelle des Siméonites."
Nombres 25:15  "La femme qui fut tuée, la Madianite, s’appelait Cozbi, fille de Tsur, chef des peuplades issues d’une maison paternelle en Madian.
Nombres 25:16   "L’Eternel parla à Moïse, et dit:
Nombres 25:17  "Traite les Madianites en ennemis, et tuez-les ;"
Nombres 25:18  "car ils se sont montrés vos ennemis, en vous séduisant par leurs ruses, dans l’affaire de Peor, et dans l’affaire de Cozbi, fille d’un chef de Madian, leur sœur, tuée le jour de la plaie qui eut lieu à l’occasion de Peor."

Nombres 31:16  "Voici, ce sont elles qui, sur la parole de Balaam, ont entraîné les enfants d’Israël à l’infidélité envers l’Eternel, dans l’affaire de Peor ; et alors éclata la plaie dans l’assemblée de l’Eternel."

 

Cette union blasphématoire avec satan et de faux dieux allait rabaisser les Israélites et anéantir leur puissance spirituelle. Le plan de Balaam a réussi, bien que dans une mesure moindre qu’il ne l’avait espéré. Dieu est intervenu et a réprimandé sévèrement Israël, en exécutant vingt-quatre mille Israélites (Nombres 25:9), y compris bon nombre de leurs chefs (Nombres 25:4, 5). Cette intervention radicale a mis fin à la chute des Israélites dans l’immoralité et l’idolâtrie.

   À l’instar des Israélites qui se sont laissés séduire par les faux enseignements de Balaam, certains membres de l’Église de Pergame se sont laissés persuader d’avoir part au système païen (voir Jude 1:10, 11).

 

Jude 1:10  "Eux, au contraire, ils parlent d’une manière injurieuse de ce qu’ils ignorent, et ils se corrompent dans ce qu’ils savent naturellement comme les brutes."
Jude 1:11  "Malheur à eux ! car ils ont suivi la voie de Caïn, ils se sont jetés pour un salaire dans l’égarement de Balaam, ils se sont perdus par la révolte de Coré."

 

Pierre a d’ailleurs lui-même réprimandé les Balaamites : « Après avoir quitté le droit chemin, ils se sont égarés en suivant la voie de Balaam, fils de Beor, qui aima le salaire de l’iniquité, mais qui fut repris pour sa transgression : une ânesse muette, faisant entendre une voix d’homme, arrêta la démence du prophète ».

 

2 Pierre 2:15  "Après avoir quitté le droit chemin, ils se sont égarés en suivant la voie de Balaam, fils de Bosor, qui aima le salaire de l’iniquité,"
2 Pierre 2:16  "mais qui fut repris pour sa transgression : une ânesse muette, faisant entendre une voix d’homme, arrêta la démence du prophète."

 

Mais tout comme Dieu a sévèrement puni Israël pour une union comparable, de même le Seigneur Jésus-Christ menace d’en faire autant dans le passage à l’étude. Rappelons-nous également que l’apôtre Paul a souligné l’absurdité pour des croyants de chercher à s’unir au monde :

 

"Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité ? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ? Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial ? Ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle ? Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles ? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit : J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux ; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. C’est pourquoi, sortez du milieu d’eux, et séparez-vous, dit le Seigneur ; ne touchez pas à ce qui est impur, et je vous accueillerai." 2Corinthiens 6:14-17.

 

En dépit de l’exemple frappant d’Israël et de l’enseignement clair de l’apôtre Paul, qu’ils connaissent très certainement, certains membres de l’Église de Pergame persistent à suivre les enseignements de Balaam. Ils croient pouvoir prendre part aux fêtes païennes, avec toute la débauche et la licence sexuelle dont elles s’accompagnent, et se joindre néanmoins à l’Église pour adorer Jésus-Christ.
Mais cela est impossible, car « l’amour du monde est inimitié contre Dieu[.] Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu » (Jacques 4:4).

 

Jacques 4:4  "Adultères que vous êtes ! ne savez-vous pas que l’amour du monde est inimitié contre Dieu ? Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu."

 

Pierre a eu raison de nous exhorter « à [nous] abstenir des convoitises charnelles qui font la guerre à l’âme ».

 

Pierre 2:11  "Bien-aimés, je vous exhorte, comme étrangers et voyageurs sur la terre, à vous abstenir des convoitises charnelles qui font la guerre à l’âme."

 

Il y a déjà à l’époque des décennies que la question de la participation des chrétiens à des fêtes idolâtres a été tranchée, lors du Concile de Jérusalem, qui a émis un mandat aux croyants leur prescrivant de « [s’] abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de la débauche ».

 

Actes 15:29  "savoir, de vous abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l’impudicité, choses contre lesquelles vous vous trouverez bien de vous tenir en garde. Adieu."

 

   De tels compromis existent encore de nos jours, car des gens comme Balaam prétendent parler de la part de Dieu, mais, motivés par l’appât du gain et l’autoglorification, ils entraînent l’Église à pécher.

   La deuxième hérésie que l’Église de Pergame tolère alors implique un personnage du Nouveau Testament. Il y a parmi elle des gens attachés pareillement à la doctrine des Nicolaïtes.
L’adverbe pareillement indique que l’enseignement des Nicolaïtes conduit au même comportement fautif que celui des disciples de Balaam.
Les Nicolaïtes tiennent leur nom de Nicolas, un des sept hommes choisis pour superviser la distribution de la nourriture dans Actes 6.

 

Actes 6:1   "En ce temps-là, le nombre des disciples augmentant, les Hellénistes murmurèrent contre les Hébreux, parce que leurs veuves étaient négligées dans la distribution qui se faisait chaque jour."
Actes 6:2  "Les douze convoquèrent la multitude des disciples, et dirent : Il n’est pas convenable que nous laissions la parole de Dieu pour servir aux tables."
Actes 6:3  "C’est pourquoi, frères, choisissez parmi vous sept hommes, de qui l’on rende un bon témoignage, qui soient pleins d’Esprit-Saint et de sagesse, et que nous chargerons de cet emploi."
Actes 6:4  "Et nous, nous continuerons à nous appliquer à la prière et au ministère de la parole."
Actes 6:5  "Cette proposition plut à toute l’assemblée. Ils élurent Etienne, homme plein de foi et d’Esprit-Saint, Philippe, Prochore, Nicanor, Timon, Parménas, et Nicolas, prosélyte d’Antioche."
Actes 6:6  "Ils les présentèrent aux apôtres, qui, après avoir prié, leur imposèrent les mains."
Actes 6:7  "La parole de Dieu se répandait de plus en plus, le nombre des disciples augmentait beaucoup à Jérusalem, et une grande foule de sacrificateurs obéissaient à la foi."
Actes 6:8   "Etienne, plein de grâce et de puissance, faisait des prodiges et de grands miracles parmi le peuple."
Actes 6:9  "Quelques membres de la synagogue dite des Affranchis, de celle des Cyrénéens et de celle des Alexandrins, avec des Juifs de Cilicie et d’Asie, se mirent à discuter avec lui ;"
Actes 6:10  "mais ils ne pouvaient résister à sa sagesse et à l’Esprit par lequel il parlait."
Actes 6:11  "Alors ils subornèrent des hommes qui dirent : Nous l’avons entendu proférer des paroles blasphématoires contre Moïse et contre Dieu."
Actes 6:12  "Ils émurent le peuple, les anciens et les scribes, et, se jetant sur lui, ils le saisirent, et l’emmenèrent au sanhédrin."
Actes 6:13  "Ils produisirent de faux témoins, qui dirent : Cet homme ne cesse de proférer des paroles contre le lieu saint et contre la loi ;"
Actes 6:14  "car nous l’avons entendu dire que Jésus, ce Nazaréen, détruira ce lieu, et changera les coutumes que Moïse nous a données."
Actes 6:15  "Tous ceux qui siégeaient au sanhédrin ayant fixé les regards sur Etienne, son visage leur parut comme celui d’un ange."

 

On ignore s’il est devenu apostat (comme le croyaient certains Pères de l’Église primitive) ou si les Nicolaïtes, ses disciples, ont perverti ses enseignements. Abusant de l’enseignement biblique portant sur la liberté du chrétien, les Nicolaïtes enseignaient également que les chrétiens pouvaient participer à des orgies païennes.
Ils séduisaient l’Église par l’immoralité et l’idolâtrie.


La majorité des croyants de Pergame ne s’associent pas aux erreurs de l’un ou de l’autre de ces groupes hérétiques. Ils demeurent infailliblement loyaux envers Christ et la foi chrétienne. Mais en tolérant ces groupes et en refusant de leur imposer les mesures disciplinaires appropriées, ils prennent part à leur culpabilité, s’attirant ainsi le jugement du Seigneur.


Le repentir est un devoir, au sein des assemblées, comme dans le cœur de chacun ; ceux qui ont commis un péché ensemble doivent se repentir en commun. Nous trouvons dans ce texte une promesse, en faveur de ceux qui sont « vainqueurs ». Les influences et les consolations de l’Esprit de Christ descendent du ciel vers l’âme, en vue de réconforter cette dernière. Tout cela reste caché aux yeux du monde. Le nouveau nom, mentionné au verset:

 

Apocalypse 2:17  "Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Eglises : A celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc ; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n’est celui qui le reçoit."


Aujourd’hui encore, le diable utilise les idoles modernes et l’immoralité du monde pour faire broncher les rachetés de Jésus.
Veillons donc sur nos affections pour ne pas prêter le flanc à ses attaques