Devenir des chretiens matures

En réalité, le but de Dieu, c’est de nous voir ‘’grandir’’, tant sur le plan spirituel que sur le pan social et idéologique. Quand il nous a créés dans son plan divin, il nous a dotés de la grandeur et de l’élévation. Que veut donc dire maturité et comment devons-nous la manifester ?

 

Les littéraires diront de quelqu’un qu’il est mature quand il atteint un certain stade de développement.     La façon de réagir et le changement de caractère sont perceptibles. En d’autres termes, c’est quelqu’un qui présente un état de ce qui est parvenu à son complet développement.

Au sens religieux, on parlera de maturité spirituelle qui est une élévation au sein de l’église et de la connaissance profonde de la parole de Dieu. Dans la version ‘’français courant’’,  la Bible dit dans 2 Corinthiens  5 : 17- 18 que : « dès que quelqu’un est uni au Christ, il est un être nouveau : ce qui est ancien a disparu, ce qui est nouveau est là »

(= celui qui vient à Christ est une nouvelle créature, en ce sens, désormais : il est entré dans le Royaume de Dieu, il a Le Saint-Esprit en lui, il a une conscience active, il a la loi de Dieu dans son cœur

Il sait ce qui est bien et mal)

EXP : c’est comme quelqu’un qui a toujours vécu dans un pays chaud, qui désormais arrive pour vivre dans un pays où il fait froid ; automatiquement va se couvrir, et vivra selon ce nouveau pays.

 

En effet dès lors que le Seigneur nous apporte cette nouvelle naissance, il y va de soi d’adopter un développement mentale afin d’évoluer de progrès en progrès comme le dit la Bible et de parvenir à cette maturité spirituelle. Nous allons essayer de voir : comment le Seigneur veut-il que nous évoluions ? Ou du moins, quelles sont les différentes étapes de la maturité spirituelle ?

 

D’abord,  la parole de Dieu nous interpelle selon Romains 3 : 23 que nous avons tous péché et nous sommes privés de la gloire de Dieu. Pour que nous bénéficions de sa grâce, il a renouvelé son alliance selon Jean 1 : 12 « à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, la lumière a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu »

 

C’est cette étape d’enfance qui symbolise l’étape première de la maturité spirituelle. C’est pourquoi la Bible dit que « Comme un père a compassion de ses enfants, L'Éternel a compassion de ceux qui le craignent.»  Ayant accepté Jésus-Christ  comme Seigneur et Sauveur, le privilège nous est offert de devenir enfants de Dieu, « lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu. » 

 Si nous demeurons sous l’étape d’enfance, la parole de Dieu déclare dans Galates 4 : 1 « aussi longtemps que l'héritier est enfant, je dis qu'il ne diffère en rien d'un esclave, » que nous sommes comparables à des esclaves. Il faut donc quitter l’étape d’enfance pour atteindre un autre sommet.

 

La deuxième étape de la maturité spirituelle est l’étape de fils. Le livre de Romains 8 : 14 le dit clairement : « tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu.» Si l’étape d’enfance est Justifiée à cause de Jésus-Christ par la nouvelle naissance, l’étape de fils est coordonnée par le Saint-Esprit.

 

Qu’est-ce qui retarde notre maturité spirituelle de façon générale ?

 

-    La négligence : c’est un frein essentiel à la maturité. C’est un facteur que certains païens utiliseront pour nous faire accepter des choses qui ne sont pas la réalité. Et si nous ne sommes pas matures, nous risquons de perdre la foi.

 

-    La non lecture de la Bible pour s’acquérir une connaissance de la parole de Dieu. Si nous ne sommes pas capables de lire, de méditer et de prier, nous ne pourrions être affermis (2 Chroniques 20 : 20) et la connaissance de Dieu ne sera point en nous. C’est ce que Job 33 : 14 nous explique : « Dieu parle cependant, tantôt d'une manière, Tantôt d'une autre, et l'on n'y prend point garde. »

-    Le péché : en demeurant dans cet état de pécheur, nous risquons de nous condamner et de laisser la loi du péché (Romains 8 : 2) nous envahir. Le péché entraine absolument la rétrograde.

-    L’orgueil est le principal frein à la maturité. Il est le caractère le plus poussif à la désobéissance.        On croit avoir tout compris et tout savoir alors qu’en réalité on est habité par un esprit de nullité.

 

Par quoi pouvons-nous reconnaitre un chrétien qui est mature ?

-    Le chrétien mature témoigne toujours de la bonté et de la grandeur de Jésus. Actes 1 : 8 « vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. » confirme ce caractère d’être des témoins du Seigneur. C’est en manifestant ce témoignage que Dieu nous inspire à la maturité.

-    Le chrétien mature ne se promène pas d’église en église, ni de communauté en communauté.  Il est fidèle à son guide spirituel et à la vision de son église.

-    Il évite les discussions folles et sans fondement comme le souligne bien Tites 3 : 9 « évite les discussions folles, les généalogies, les querelles, les disputes relatives à la loi ; car elles sont inutiles et vaines. »

-    Il est serein, il parle moins et agit plus dans les actes de bienveillance, de charité et de piété.

-    Il a le fruit de l’esprit en lui comme le dit Galates 5 : 22  « le fruit de l'Esprit, c'est l'amour, la joie,  la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance ; »

-    Il respecte tout ce qui est sacré (Exode 12 : 25 )

-    Il sait faire la part des choses en distinguant le bon du mauvais (Luc 6 : 45)

-    La maturité spirituelle conduit le chrétien converti à manifester une adoration sincère (Jean 4 : 23) aux choses de Dieu que ce soit dans les offrandes, pendant le culte, dans le service, dans la louange, dans les jeûnes et prières, etc….

                               

                                                                                        

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    nambo (jeudi, 20 août 2015 11:55)

    Infiniment merci serviteur de Dieu pour cet enseignement sur la maturité. J'ai ete beni a travers votre enseignement .Dieu vous benisse
    Pasteur Nambo philemon

  • #2

    LINO LEON (lundi, 23 mai 2016 18:35)

    heu .... maturité sans responsabilité ( vis à vis de la langue, par exemple ) me parait mal barrée ... hein ?
    Le premier devoir de l'Homme au contact du Verbe est de FAIRE SILENCE autrement dit d’ériger le temple pour que lumière s'y repose ... et puis .... éventuellement .... dire ce qu'il en advient .... poésie surement mais docte JAMAIS ! Salut !

  • #3

    Dagrou Casimir KESSIE (dimanche, 02 avril 2017 02:06)

    Merci, Pasteur Philémon NAMBO, pour cet enseignement!
    Ton frère, le Docteur Casimir KESSIE, à Paris.
    Je réponds au +33658481303.

    Demeure béni!

  • #4

    br ABEL (mardi, 09 mai 2017 15:37)

    J aime çA