La grâce de Dieu dispensée au sein de l'assemblée

La grâce de Dieu dispensée au sein de l’assemblée

 

Chers frères et sœurs en Jésus-Christ que la paix et la grâce de Dieu vous soient données.

 

C’est avec grand plaisir que je vous reviens pour analyser ensemble, cette exhortation que nous lisons dans l’épître aux Hébreux au chapitre 14 V 25.

« N’abandonnons pas notre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns… »

Et si j’avais un conseil à vous donner, ce serait de ne jamais prendre La Parole de Dieu à la légère.

 

Qu’est-ce que Notre Dieu veut nous dire par cette exhortation ?

Mais avant d’étudier ensemble cette mise en garde que nous fait l’Eternel Dieu ; il serait judicieux de répondre à une question que se posent souvent nos frères et sœurs.

 

Un chrétien a-t-il le droit de changer d’église ?

A cette question nous répondrons avec certitude, oui, oui et oui !

Mais la première chose à faire est de demander l’autorisation à Dieu.

-Le chrétien a le droit, et pour diverses raisons somme toute simples, pour ne pas dire simplistes.

-Un chrétien peut et doit aller là où Dieu l’envoie. (Une autre église, une autre ville, un autre pays)

-Pour des problèmes géographiques. (En cas de déménagement, l’église est trop éloignée de la maison)

-L’église ne respecte pas ou plus la saine doctrine. (Faire le contraire de ce qui est écrit dans la bible)

-Pas d’épanouissement spirituel. (Bien que sa vie soit en règle avec la Parole, on ne ressent rien

  Quand on va à l’église, et cela pour de nombreuses raisons.)

  

Beaucoup de chrétiens culpabilisent de vouloir ou de devoir changer d’église, simplement

Parce qu’ils ne font aucune différence entre : « changement d’église » et « abandon d’église ».

 

Tout n’est pas  parfait, certes, mais cependant il y a encore, et cela grâces à Dieu,  quelques églises qui ne falsifient pas La Parole.

Des églises qui se battent pour vivre selon la saine doctrine de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

Il y a encore des églises qui recherchent et vivent dans la sanctification ; des églises qui croient que notre Dieu ne demande pas que le « cœur » seulement mais beaucoup plus.

En effet, l’Eternel Dieu réclame l’être entier, « l’esprit » « l’âme » et « le corps ».

Il y’a encore des églises qui croient et confessent que Jésus n’a pas changé ; que les serviteurs sont au service de La Parole et non le contraire.Des églises qui acceptent que Le Saint-Esprit les purifient par l’eau de La Parole.

 

Il est regrettable de voir souvent beaucoup de « serviteurs », « de responsables d’églises » ;  De pasteurs, d’évangélistes, de diacres se comporter comme les patrons de grandes multinationales ;

Les seules choses qui comptent pour eux sont :

-Recherche de notoriété (tout faire pour être connus et reconnus)

-Avoir beaucoup de fidèles (peu importe leur vie),  la dîme en effervescence,

-Recueillir des offrandes à l’école du dimanche, des offrandes pour le culte, et des offrandes le soir.

-Avoir une grande église (même si on ne connait pas les membres de son église)

-Avoir un compte en banque bien rempli, alors que les membres de l’église sont endettés jusqu’au cou ;

 Certains ne peuvent même pas payer leur loyer, pire beaucoup meurent de faim et de maladie faute de moyen économique, pendant que l’argent dort tranquillement sur un compte.

 Quelques questions alors s’imposent !

 Est-ce cela l’église ? Vivaient-ils ainsi les chrétiens du temps apostolique ?

 Jésus-Christ est-Il d’accord avec cette gestion ?   Vous félicitera-t-Il un jour de cette justice ?

 

        Oui Le chrétien a le droit, si Dieu le lui autorise, de changer d’assemblée!

Mais une fois que le Seigneur a conduit sa brebis dans une de ses églises, le chrétien obéissant  doit savoir qu’il n’est pas bon pour sa vie spirituelle, et l’édification de son assemblée de s’absenter fréquemment.

 

 Pour être plus précis :

Qu’est-ce que Dieu entend par :

« N’abandonnez pas votre assemblée, comme c’est la coutume de quelques-uns… »

 

(Selon Watchman)  La Parole de Dieu nous exhorte à ne pas abandonner notre assemblée. Pourquoi ?

Parce que la grâce que Dieu accorde aux hommes comporte deux aspects/

L’aspect personnel et l’aspect collectif.

Si le fait d’être chrétien n’était qu’une affaire individuelle, on pourrait rester à la maison et recevoir personnellement la grâce de la part de Dieu.

Mais Dieu dispense la grâce individuellement et collectivement ; or la grâce collective ne s’obtient qu’au sein de l’assemblée.

On peut offrir beaucoup de prières en étant tout seul. Dieu exauce celui qui prie avec foi et qui ne doute point

Cependant, il existe un autre genre de prières, des prières qui s’offrent dans l’assemblée ;

Si l’on veut qu’elles soient entendues, que deux personnes au moins prient ensemble  Dieu au nom du Seigneur Jésus-Christ.

Dieu ne dispense la grâce collective que dans l’assemblée ; Il ne l’accorde pas aux individus en tant que tels.

Des questions dont la portée nous dépasse, ne peuvent se résoudre à moins que plusieurs personnes ne se réunissent pour prier.

 

Nous pouvons donc voir que Dieu répond à deux genres de prières :

La prière personnelle   et   la prière collective.

A moins que l’on ne se rassemble, certaines prières resteront sans réponse.

 

Il est de même de l’étude de la Parole de Dieu.

Lorsque nous ouvrons la bible, nous nous attendons à être éclairés par Dieu ; et nous recevons souvent la grâce de la comprendre.

Cependant, certains passages des Ecritures ne nous seront dévoilés que dans l’assemblée des saints.

Nous ne pourrons les comprendre individuellement. Or, dans la réunion, Dieu accorde une grâce Spéciale aux participants afin qu’ils comprennent les Ecritures.

 

De nombreux serviteurs de Dieu peuvent témoigner que les passages bibliques qu’ils sont amenés à connaître dans les réunions sont tout autant imprégnés de lumière que ceux que Dieu leur révèle en Privé.

Dans les réunions, Dieu nous conduit fréquemment d’une parole à une autre.

La lumière jaillit d’un croyant puis d’un autre, son intensité ne cesse de s’accroître.

C’est de cette façon que nous recevons la grâce collective.

Si nous venions à abandonner notre assemblée,  (l’église locale)

Nous obtiendrions au mieux la grâce personnelle, mais nous passerions alors à côté de beaucoup

De grâce, la grâce collective !

 

Jésus n’a-t-il pas déclaré :

« Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, Je suis au milieu d’eux. » Mat 18 :20

 

Est-il nécessaire de rappeler que le christianisme est collectif !

Souvenons-nous encore que le christianisme est unique en ce sens qu’il est de nature collective et non Individuelle.

L’accent est mis sur le rassemblement des saints. Toutes les autres religions plaident en faveur de la piété individuelle ; seul le christianisme appelle les gens à se rassembler dans un esprit de communion, de partage et de requêtes collectives.

 

La grâce spéciale de Dieu se déverse sur les croyants rassemblés.

C’est pour cette raison que La Parole de Dieu nous enjoint de ne pas abandonner notre assemblée.

Déjà dans l’Ancien Testament, Dieu avait ordonné aux Juifs de se rassembler ; Il les appelait « l’assemblée de l’Eternel ». Pour être une assemblée, ils devaient se réunir.

Notre Dieu avait donc déjà mis l’accent sur le rassemblement de son peuple dans l’Ancien Testament.

 

Dans le Nouveau Testament, il devient beaucoup plus évident encore que les hommes doivent S’assembler pour pouvoir recevoir sa grâce ;« N’abandonnez pas votre assemblée », tel est le commandement de la  bible : C’est de la désobéissance envers Dieu, de ne pas vouloir s’assembler avec les saints.

 

La bible évoque de nombreuses occasions où il est question de rassemblement.

Durant son séjour sur terre, notre Seigneur se réunissait souvent avec ses disciples ; bien entendu, il conversa de temps en temps avec l’un ou l’autre en particulier, mais Il préférait néanmoins les rassembler tous. Ils se réunissaient dans une barque, dans une maison, au sommet d’une montagne,

Et même dans une chambre haute qui avait été louée le soir de son arrestation.

 

Une fois ressuscité, Il les rejoignit à l’intérieur d’une pièce verrouillée.

Avant le jour de la Pentecôte, les disciples se réunirent d’un commun accord pour persévérer dans le jeûne et la prière.

Le jour de la Pentecôte, ils se trouvaient à nouveau ensemble dans un même lieu. Puis,  dans Actes 2, nous découvrons que tous ceux qui reçurent La Parole et qui furent baptisés, « Persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain, et dans les prières » Actes 2 :42.

Plus tard, alors persécutés, des chrétiens retrouvèrent leurs frères qui s’étaient rassemblés pour prier ensemble.

Miraculeusement libéré de prison, l’apôtre Pierre se rendit dans une maison où des gens s’étaient rassemblés pour prier.

Pour leur part, les Epitres ordonnent aux croyants de ne pas abandonner leur assemblée.

L’Epitre aux Corinthiens contient une mention spéciale quant aux rassemblements de l’Eglise.

Nul membre  de l’Eglise ne devrait s’y soustraire.

 

C’est d’ailleurs la définition du mot « Eglise »

En grec : Ek signifie « hors de »   et   klesis signifie « assemblée »

Ecclesia signifie donc  « le rassemblement de ceux qui ont été appelés à sortir ».

 

Aujourd’hui, Dieu n’a pas seulement appelé un peuple à sortir, mais Il désire également les rassembler.

Si chacun de ceux qui ont été appelés maintenait son indépendance, il n’y aurait pas d’Eglise.

Par là, chers frères et sœurs, nous voyons l’importance du rassemblement.

 

Puisse notre Dieu nous bénir abondamment lors de nos rassemblements.

 

 

 

                                                                                              

 

                                    Pasteur Homère Holand